Site intercommunal >>

Art Orienté objet

Marion Laval-Jeantet et Benoît Mangin se sont réunis en 1991 pour créer le groupe Art Orienté objet (AOo).

Leur démarche met l’écologie, comprise comme la science interrogeant nos conditions d’existence, au cœur de leur démarche artistique.
Ils travaillent l’installation, la performance, la vidéo et la photographie autour du thème du Vivant. Cette attitude les conduit à aborder aussi bien la biologie que les sciences du comportement (psychologie et éthologie), l’écologie autant que l’ethnologie dans des créations poétiques et inattendues, autant politiques que visionnaires.
Depuis une vingtaine d’années, AOo nous invite à réfléchir sur un sujet crucial : la valeur des relations de l’homme et de son environnement, le rôle qu’il y tient, la place qu’il a voulu prendre. La figure de l’animal est omniprésente dans leur travail : ce n’est pas tant pour illustrer sa condition souvent mise à mal, mais bien plutôt parce qu’il représente à leurs yeux la figure exemplaire de l’altérité, de l’Autre absolument
Parce que l’environnement se révèle être pour eux un vaste champ d’expérimentation, et qu’ils possèdent les outils des anthropologues, des éthologues ou plus généralement des chercheurs, leur travail interroge notre existence et en révèle les contradictions. Ainsi ils n’ont pas peur d’expérimenter eux-mêmes dans une nécessaire prise de risque : ramasser des plumes d’oiseaux possiblement contaminés par la grippe aviaire, tenter de communiquer munis d’un casque à bois avec des cerfs sauvages, recevoir du sang animal… bref aller à la rencontre physique et émotionnelle de ce tout-autre.

En quelque sorte, AOo participe ainsi à l’un des questionnements les plus importants de notre époque : celui de la redéfinition des frontières de moins en moins tangibles entre les domaines de l’humain, de l’animal et de la technologie.