Site intercommunal >>

Gary Hill

(Né aux Etats-Unis en 1951 – Vit et travaille à Seattle)

Les œuvres de Gary Hill mettent le spectateur au centre de leur dispositif.
Nombre d’entre elles n’existent que par sa présence, d’autres le mettent à l’épreuve à travers une perception corporelle intense.
Le corps est très présent dans ses œuvres, éprouvé, fragmenté. Il est la voie d’accès au processus mental.
A travers des dispositifs très variés, Gary Hill produit des représentations d’actes de langage qui tentent de produire du sens. Il s’interroge sur la « physicalité du langage », explorant les réseaux fort complexes qu’entretiennent les mots et les images.
Ses vidéos traitent essentiellement du renvoi permanent de l’image au langage. Si le langage a une telle prépondérance dans son travail, c’est qu’il est conçu comme son propre générateur : le langage se réfléchit en même temps qu’il est produit et perçu. Les images sont infiltrées par la voix et le texte, par la scansion de phrases, de mots qui proviennent à la fois du langage porté par la parole et du langage fixé par l’écriture.
Il s’intéresse au langage non seulement comme un vecteur de sens, mais aussi comme producteur de son, phénomène physique dont il peut explorer les propriétés.

© Photo evene.fr